Philosophie économique

Posté le 28 janvier 2016 par Jean-Sébastien Gharbi

Le principal objectif du Réseau Philosophie-Economie est de promouvoir et de faciliter les interactions entre philosophie et économie sur des questions contemporaines et de faire circuler les informations relatives à ces interactions. L’ensemble de ces interactions peut être appelée, notamment en suivant Joan Robinson, « philosophie économique ».

Bien qu’il y ait toujours eu des liens entre philosophie et économie, l’intérêt pour le champ de recherche qu’est la philosophie économique ne cesse de croître. L’économie implique en effet toujours de faire des choix qui ne sont pas seulement méthodologiques, mais aussi épistémologiques et ontologiques. Très souvent ces aspects ne sont pas abordés directement par les économistes.

La philosophie économique s’intéresse précisément à ces questions dans la mesure où elles permettent de discuter les théories économiques et leurs implications. Ainsi la spécificité de la philosophie économique est de n’être pas seulement un discours sur l’économie, mais bien un examen réflexif de l’économie. De telles questions appellent à croiser les démarches et les problématiques issues de la philosophie et de l’économie (bien que l’intérêt d’adopter une approche multidisciplinaire ne soit pas propre à ces deux disciplines).

Afin de proposer un cadre analytique et éventuellement de susciter des discussions autour de la caractérisation de la philosophie économqiue, on peut identifier quatre axes majeurs d’interactions entre philosophie et économie : (a) philosophie morale et politique et économie normative, (b) philosophie des sciences et méthodologie économique, (c) philosophie de l’action et théorie de la décision, (d) histoire de la philosophie et histoire de la pensée économique. Toutefois, quelle que soit la perspective (éthique, épistémologique ou historique) adoptée, c’est la coexistence de ces deux disciplines qui définit, selon nous, la philosophie économique.