Journées d’étude (programme) : Fictions originelles, états hypothétiques et conjectures historiques dans la pensée économique, en hommage à Shirine Sabéran, 13 et 14 novembre 2015, PHARE & LED (Paris, France)

Les 13 et 14 novembre 201, l’Association Charles Gide organise deux journées d’étude sur le thème « Fictions originelles, états hypothétiques et conjectures historiques dans la pensée économique » (en hommage à Shirine Sabéran).

Le programme de ces journées est à présent disponible.

Argument:

De la cité idéale de Platon à la position originelle de Rawls, en passant par l’état de nature des philosophes du XVIIème siècle ou encore par l’état primitif d’Adam Smith, le recours aux fictions sillonne l’histoire de la pensée économique. Ces fictions ont alimenté les raisonnements de nombreux auteurs en prenant des formes diverses : états imaginaires, conditions d’existence hypothétiques, conjectures sur l’histoire passée et sa marche supposée… Loin d’être anecdotique, la persistance de leur usage soulève plusieurs questions qui concernent : · Le rôle des fictions : pourquoi les auteurs sont-ils amenés à y recourir ? Comment s’insèrentelles dans leurs raisonnements ? Servent-elles un discours explicatif/descriptif ou essentiellement normatif ? · L’évolution des fictions : comment les fictions ont-elles évolué, dans leurs formes ou leurs fonctions ? Comment des fictions de même type ont-elles été utilisées et adaptées pour servir des objectifs différents ? · Le statut épistémologique des fictions : la fiction s’oppose-t-elle à l’expérimentation ? Son usage est-il conciliable avec une analyse historique ou factuelle ? Permet-il d’accéder à une autre forme de connaissance que l’abstraction théorique usuelle en économie ? · Le statut de la théorie économique : tandis que la philosophie politique recourt volontiers à des fictions, l’ambition de scientificité de l’économie l’amène-t-elle à disqualifier ce mode d’argumentation ? Que nous apprend l’usage des fictions sur les frontières de notre discipline et sur ses rapports avec d’autres domaines de savoir ? Des contributions en histoire de la pensée économique sont attendues aussi bien d’économistes que de philosophes. Celles-ci pourront porter sur des sujets tels que (liste indicative et non exhaustive) :

– la cité idéale dans la République de Platon ;
– L’Utopie de Thomas More ;
– l’état de nature des philosophies du contrat social ;
– l’état primitif d’Adam Smith ;
– les « robinsonnades » des économistes ;
– l’histoire conjecturale des stades économiques ;
– la société ouverte de Popper et Hayek ;
– La position originelle chez les philosophes et les économistes.

Ce contenu a été publié dans Journées d'étude. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.