Book: Fabien Tarrit, Le marxisme analytique (Editions Syllepse, 2014)

Fabien Tarrit (Université de Reims-Champagne Ardenne, France) has recently published a book entitled Le marxisme analytique : Une introduction critique (Editions Syllepse, 2014, 142 pages).

Abstract: Classiquement, les traditions universitaires anglo-saxonnes – la philosophie analytique associée au positivisme logique – ont été hostiles au marxisme, tout comme à la philosophie continentale en général, en critiquant notamment son manque de rigueur : les philosophes analytiques reprochant à la philosophie marxiste de manquer de définitions précises, d’arguments et de raisonnement rigoureux. En 1978, en publiant Karl Marx’s Theory of History : a Defence, Gerald A. Cohen semble changer la donne en revendiquant explicitement son objectif : associer le marxisme et la philosophie analytique. Des universitaires vont alors s’engouffrer dans cet espace ouvert pour développer un travail et un courant que John Elster désigne dès 1980 comme « marxisme analytique » qui fera porter ses travaux sur la théorie de l’histoire (Gerald A. Cohen), la théorie économique (Jon Roemer) et les classes sociales (Erik O. Wright)… L’intérêt de cette école est d’avoir tenté d’associer le marxisme à des méthodes traditionnellement considérées comme non marxistes, voire antagoniques au marxisme. Il s’agissait alors de repousser l’hypothèse qu’il ne peut y avoir de marxisme « anglais », avec pour objectif de lever le blocage qui empêchait le rapprochement d’auteurs marxistes repoussés par les méthodes anglo-saxonnes avec des auteurs radicaux non marxistes hostiles à la méthode marxiste. Or, cette tentative fut un échec, puisqu’elle n’a pas réussi à regrouper de façon significative des auteurs hors de son cercle d’influence immédiat. Toutefois, il semble possible de considérer que cet échec n’est pas entièrement lié à l’association entre le marxisme et des méthodes non marxistes, mais à la pratique intellectuelle spécifique des auteurs qui ont eux-mêmes entretenu cette opposition en refusant d’envisager la possibilité d’associer la méthode marxiste (dialectique) et la méthode analytique. Le livre de Fabien Tarrit – vient à point nommé : il s’agit de la première étude en français publiée sur cette école, dont seuls deux livres (Elster, Karl Marx une interprétation analytique, PUF, 1989 ; Cohen, Si tu es pour l’égalité, pourquoi es tu si riche, Hermann, 2010) et quelques articles ont été publiés en français. En 1990, un numéro spécial d’Actuel Marx (n° 7, 1990, PUF) avait été consacré au marxisme analytique.

This entry was posted in Books. Bookmark the permalink.